Suivez le guide !

  • Un petit tour et puis s’en vont… Dans la jungle… Et sur les plages de sable fin.

Plageungle.

Ce fut un délice, une expérience aussi enrichissante que frustrante, je vous explique : les aléas d’un parcours très… touristique.

***

Un pas après l’autre, je parcours.
Un pas sur la piste, l’autre sur le fil ; un pas sur un autre pas, un pas derrière la proue ; d’un air conditionné. J’ai pris mes précautions : orientation solaire, couteau de bain, denrées du quatre-heure et bronzage de survie. Me voilà prêt à m’engager sur les sentiers d’abstraction sinueuse du moutonnisme sauvage.
Je suis théoricien pratiquant, ou thé-pra par contraction (toupra dans la langue sacré des exotico-aborigèno-peuplades locales) : je plonge au plus profond des extérieurs, je longe les barrières enfoncées, je me masturbe sur des fantasmes en haute résolution et biens d’autres joyeusetés contradictoires. Je suis l’oxymore intrépide fouettant les seuils de sa retenue téméraire !

C’est merveilleux.
La beauté sauvage arrache la routine résiduelle de mes pupilles, nettoie au karcher d’eau douce et claire mes iris gris terne de citadin. Une nature extravagante étalant ses richesses avec une prétention insolente (mais peut-on réellement parler d‘insolence entre un tenant sylvestre plein d’une sagesse placide et son visiteur clandestin et insignifiant ?). Bousculée, la mosaïque éclatée de mes sens s’enroule et se love, ses fragments pulsant en orbite autour d’un instinct de raison brute, ou d’une raison d’instinct entravé peut-être… Mais bien loin de moi l’idée de toucher autrement que des yeux ce théâtre parallèle ; on ne monte pas sur la scène, aussi somptueux que soient les décores et séduisants les acteurs, soyons civilisés, naturellement. Et je fais un peu partie du spectacle moi aussi, si bon mime de la cage en verre face à l’interface invisible de la soumission ; invisible et illusoire, partout et nulle part. L’interactivité… Ça me dit quelque chose… Ah oui, je…
« Terminus ! »

On quitte les rails, on reviendra une prochaine fois.
On se réorganisera quelque chose à l’arrache, on improvisera une réservation.
Après tout, je suis un toupra*.

* TOUPRA, substantif, néologisme
A. − 1. Amateur, personne qui s’intéresse aux choses avec curiosité mais d’une manière superficielle (aussi appelé touriste dans un dialecte séculairement contemporain).

(Suivez le guide !)

Publicités

~ par JCensier sur septembre 29, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :